LifeStyle

Madmoiz’elle vous parle Tatouage

19 mars 2014

Madmoizellefaitdessiennesmakinganewtatoo

Coucou !

Aujourd’hui j’aborde un sujet qui ne concernera pas tout le monde, mais qui pourra peut-être aider celles et ceux qui le veulent à franchir le pas.. celui du tatouage!

Il y a souvent plusieurs questions et craintes qui se posent à nous avant de marquer sa peau à vie et c’est bien normal! Quoi faire? Où le faire? Ca va faire très mal? Chez qui aller? Comment ça se passe? Et dans 20 ans, je l’aimerai toujours? Couleur ou noir? Et le prix? et j’en passe certainement. Dans cet article, je vais tenter de vous éclairer et de vous aider à vous poser les bonnes questions sur base de mon expérience et de celles de mes proches.

Quoi faire ?

Bien sûr c’est une question à laquelle vous seul pouvez répondre. Mais à mon sens, ce qui est important c’est que le tatouage, qu’il s’agisse d’un texte ou d’une image, vous parle, aie une signification pour vous. Je ne parle pas de votre amoureux/se du moment, mais bien de quelque chose qui vous appartient et qui traversera le temps. Il peut s’agir d’une sorte de mantra, d’un symbole, de quelque chose qui vous a rendu plus fort, etc. Un conseil : évitez les trucs tout fait comme l’éternel ‘Carpe Diem’ ou encore le ‘∞’, qui sont souvent des effets de mode et que vous aurez plus de chance de regretter dans 10 ans. Et puis, pensez à vous inspirer de ce que vous trouverez sur le net, ne fusse que concernant le style général, la calligraphie, l’emplacement, etc. Un bon site pour tout ce qui concerne les écritures : Dafont.

Où le faire ?

Ca à été pour ma part une grande question à laquelle il n’y a pas de réponse toute faite! Je crois que cela dépend de votre nature. Je m’explique: je suis une personne qui se lasse relativement vite et qui a besoin de changement, alors quand il s’agit de tatouage, or de question de le faire à un endroit que je verrais constamment tous les jours quoi que je fasse (par exemple, au niveau des mains ou des avants-bras). Au contraire, il y a des personnes qui ont envie de voir cette jolie chose qu’ils ont apposé sur eux. Ca c’est à vous de voir! Selon mes considérations, j’ai fais mon premier tatouage dans le bas du dos (je l’oublie souvent d’ailleurs et j’aime bien ça), et plus récemment sur le côté de la cheville. Non seulement je ne les vois pas souvent mais en plus, dans 30ans ce sont des endroits qui ne seront pas exposés tous les jours. J’aimais bien l’idée à 27 ans d’avoir un truc lettré et fin dans la nuque, mais je ne m’imaginais plus me trimbaler avec ça dans la rue à 55 ans :/

Dans tous les cas, munissez-vous d’un crayon de maquillage et testez!

Ca va faire très mal ?

Cette question rejoins un peu la précédente. Et bien oui, un tatouage à l’intérieur de la cuisse implique une peau bien plus fine et plus sensible que sur le mollet! Si c’est réellement quelque chose qui vous inquiète, demandez conseil au tatoueur, ou mieux à quelqu’un qui l’a déjà fait. Mais attention, la sensibilité à la douleur est relative… Pour ma part (ouiiii je suis une douillette), je vous dirais que c’est largement supportable, je me suis fait déjà bien plus mal en me coinçant un petit orteil sous une porte où en m’épilant le maillot! Il faut s’imaginer qu’on vous gratte la peau avec quelque chose de métallique, mais don’t panic, je vous parie que vous avez connu bien pire ; )

Chez qui aller?

Il s’agit pour moi d’un point très important. Un bon tatoueur saura vous conseiller, vous accompagner dans votre démarche, son lieu de travail et son matériel sont propres, il vous proposera une retouche dans les semaines suivant le tatoo, et vous ne saignerai pratiquement pas (en fonction de la zone toutefois, j’imagine) car son aiguille est changée à chaque fois – ce qui vous promet une meilleure cicatrication car moins, voire pas, de croutes. Il est aussi important que vous vous sentiez écouté et en confiance, il s’agit de votre corps et de votre choix!

Un endroit de ce type ce trouve chez Bob Tatoo World à Namur, j’y ai accompagné une amie, j’ai vu, ça m’a donné confiance. Alors que j’hésitais encore vachement sur quoi faire, il m’a booké dans son agenda 2h pour que nous puissions travailler le dessin ensemble avant de le faire. Avant lui, quand j’allais chez un tatoueur j’avais l’impression d’être une cruche qui ne savait pas ce qu’elle voulait se faire tatouer, juste comme un caprice.

Comment ça se passe ?

De toute façon, il y a beaucoup de chance que vous ayez fixé un rendez-vous. Donc la veille évitez la grosse bringue, histoire de ne pas se retrouver le lendemain avec plein d’alcool dans le sang. Si vous vous faites tatouer à un endroit qui implique une certaine pillosité, épilez-vous avant. Une fois sur place contentez vous de ne pas paniquer, tout va bien se passer ; ) Le top c’est de vous faire accompagner pour papoter pendant que cela se fait (auquel cas demandez avant si vous pouvez être accompagné jusque dans la salle où se fait le tatoo).

Le tatoueur quant à lui fera un calque de votre tatouage qu’il apposera à l’endroit désiré. C’est le moment de vérifier que tout vous plait ! Et puis c’est parti, il alternera entre crème désinfectante et tatouage

Et dans 20 ans ?

Je vous l’ai dit précédemment, à mon sens c’est une question à se poser dès le moment où vous envisagez même de faire un tatouage. Il est difficile de se projeter évidemment, mais il faut tout de même y penser afin de minimiser les risques : ) Bien sûr, il existe le ‘détatouage’ en d’autres mots, le lazer. Mais attention, pour le moment, ça coûte encore cher, ça prend du temps, et ça fait mal :/ A vous de voir si vous voulez parier sur les avancées technologiques !

Le prix ?

Alors là ça dépendra fortement de la taille et du travail que votre tatouage implique. Sachez que pour certains types de tatouages comme les polynésiens, ça peut vite grimper et dépasser les 1000€. Pour une phrase simple et ce genre de choses vous devriez osciller entre 60 et 200€. Si on vous demande 50€ pour un tatouage grand comme votre bras… comment vous dire… partez en courant!

Et post tatouage?

Le mieux est de le faire en hiver, quand on n’expose pas sa peau au soleil. Du reste, le soin est simple : application d’homéoplasmine matin et soir durant environ 3 semaines, et le laisser à l’air libre le plus possible. Et puis surtout ne pas gratter, car cela risque d’effacer un peu l’encre et de vous laisser un tatouage pas tout à fait uniforme.

Voilà! Ceci dit, ne croyez pas que je ne stressais pas les 30 dernières minutes avant de passer sur la table ! Je vous laisse avec quelques photos histoire de vous donner une petite idée de comment ça se passe ; )

[Photos]

Madmoizellefaitdessiennes.tatouageMadmoizellefaitdessiennes.tatouage Madmoizellefaitdessiennes.tatouage Madmoizellefaitdessiennes.tatouage Madmoizellefaitdessiennes.tatouage Madmoizellefaitdessiennes.tatouagePhotos © Noerens Maxime

Et vous ? Avez-vous passé le cap? Envie de partager une photo, un conseil, un avis, une question?

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire