Instagram Slider

  • Parce que moi aussi jai toujours voulu faire cette photo
  • calendrier de lAvent vous vous dites oh non pas dj
  • Un peu dautodrision a ne fait pas de mal je
  • Premire sortienuit sans baby  la maison il a bientt
  • Premire fois que je mange du couscous perl et en
  • Cest vrai que mon petit bouchon est un vrai petit
  • Coucou ! Le produit  la Une de novembre est
  • Sur le blog aujourdhui je vous partage nos fairepart de
  • Une box qui vous propose un livre sur mesure chaque
  • Je ne sais pas chez vous mais par ici les

Hello !

Puisque le blog a une rubrique « mariage » je trouvais un peu normal de vous parler du mien. C’est toute une année de préparatifs qui y a été consacrée et c’est de celle-là que je m’inspire pour vous proposer des articles, des DIY ou des bons plans ! Notre mariage s’est déroulé en deux temps : d’abord le mariage civil, en plus petit comité, le 23 juillet 2016 et ensuite le mariage religieux en grand comité (une espagnole et un italien qui se marient…) le 24 septembre 2016. Nous avons fais le choix de séparer ces deux moments pour alléger la journée et prolonger le plaisir (non non pas pour porter deux robes !).

Ce mariage représente le compromis que nous avons choisi de faire entre d’un côté une cérémonie laïque, avec juste quelques amis et les parents proches, à l’étranger, de jolies fleurs, du soleil et beaucoup de choses réalisées par nos soins et d’un autre côté, l’église ( pour Mr♥ ), nos familles au complet desquelles nous sommes très proches, la météo de la Belgique, et l’organisation/le budget qu’impose d’inviter 150 personnes. J’ai mis de côté la cérémonie laïque, mais j’ai insisté pour dire nos vœux à l’église et faire la version « courte », ainsi que le voyage à l’étranger mais heureusement nous avons eu une journée magnifique. J’espère renouveler nos vœux dans 8ans maintenant, et pouvoir le faire en toute simplicité maintenant que nous avons fait la version « classique ».

Crédits photos : Charlie & Billie, B.Wings Photographers

 

Crédits photos : Laetitia Pavoine, Les Histoires d’A