LifeStyle

Voici un billet d’humeur |1

13 janvier 2015

Je n’avais pas envie de vous parler des évènements récents parce que finalement je ne savais pas quoi en dire, tout le moins, avec les mots justes. Mais ça m’a donné envie de vous parler du monde et de la vision que j’en ai. J’ai arrêté de croire en un monde idéal mais je n’ai pas vraiment arrêté d’en rêver. Idéal n’est pas peut-être pas vraiment le mot adéquat en fait, il s’agirait juste d’un monde où la barbarie et l’horreur n’existent pas ou ne seraient jamais qu’un vieux souvenir que l’on aimerait oublier. D’un autre côté, pour être parfaitement honnête, parfois je me dis que même si c’est horrible et que j’aimerais que cela ne se produise jamais, c’est assez étrange que cela n’arrive que ‘si peu’. Comprenez-moi : 7 milliards d’individus, devant vivre en communauté, chacun avec une vision particulière du monde et de comment ce dernier devrait tourner…

Enfin voilà, aujourd’hui j’avais envie d’amener par ici un petit vent d’optimisme. Pour celles et ceux qui me connaissent… vous me direz ‘mais c’est l’hôpital qui se fout de la charité ?!‘ et vous auriez bien raison! Moi qui ai bien tendance à voir le verre à moitié vide, plutôt qu’à moitié plein ^^ Mais parfois cela fait du bien de se dire que malgré tout ce qui arrive dans ce bas monde, il y a du bon. On ne doit pas aller chercher très loin : la famille, les gens que l’on aime, les rêves, les choses que l’on a accomplies, celles pour lesquelles on se bat, le simple fait d’être en bonne santé. Rien que pour ça, moi je trouve que ça en vaut la peine, et que chaque jour est une chance. Facile ? Non pas tant que ça, on s’habitue bien trop vite à ce que l’on a. Alors oui, je sais, parfois cela ne suffit plus. Et c’est vrai que ça ne peut tout le temps suffire, mais heureusement que l’on a ça, parce que quand on le perd ça fait assez mal que pour se dire qu’en fait ça comptait pas mal.

Ca n’enlève pas la peur me direz-vous. C’est vrai, d’ailleurs moi aussi j’ai peur. Je me questionne même sur le bien fondé d’avoir des enfants à qui je lèguerais peut-être un monde encore plus cruel … Il faut dire, les médias s’en donnent à cœur joie pour rendre cette horreur encore plus horrible, encore plus inaudible.  Pensez-vous vraiment qu’avant l’humain était moins humain ?  Que la pédophilie, l’extrémisme, la violence psychologique, l’esclavage, la maltraitance n’étaient pas de mise ? Moi j’en doute, je pense juste que les moyens ont changé et que l’information est bien plus abondante. Ou peut-être que je me rassure avec ça, qui sait ? Je reste pourtant persuadée que la nature humaine est telle qu’elle l’a toujours été, dans sa bonté comme dans ce qu’elle a de plus sombre, peut-être est-elle juste exacerbée par cette époque du chacun pour soi, abandonné mais responsable, ignorant mais informé.

Et là, je repense au positif – le sujet de cet article donc ^^. Car si la société exacerbe ce qu’il y a de plus mauvais, elle doit indéniablement faire de même avec ce qu’il y a de bon. Ce n’est que mon avis, mais j’aimerais que vous essayiez de penser un peu comme ça vous aussi, si ce n’est déjà le cas. Vous dire que quitte à ce que l’horreur existe ce soit pour nous rappeler à quel point l’existence est précieuse, le bonheur fragile, la vie un combat. Attention, je ne vous dirai pas de vivre votre vie comme si demain n’existait plus, carpe diem, etc. Déjà parce que je n’ai pas à vous dire comment vivre votre vie, et ensuite parce que je n’y crois pas du tout. Je ne peux pas vivre sans planifier, projeter, m’organiser. Il faut bien assurer ses arrières, se créer un futur convenable & envisager ce qui pourrait advenir de telle ou telle décision ! – Mais, mais mais … ajouter une touche de spontanéité, d’inattendu, un grain de folie ça fait du bien aussi : ) –

Savoir ce que l’on a, savoir que l’on est aimé, estimé & entouré fait partie de ce qui est important mais pas seulement. Il existe des choses plus grandes que nous que l’on nous a petit à petit enlevé (peut-être nous le sommes nous enlevé nous-mêmes). La montée de l’individualisme, la responsabilisation à outrance de nos choix (de vie, de carrière, en famille) et de nos actes, la perte de confiance en nos dirigeants, en la religion et au final en autrui, tout ça nous donne finalement l’impression que nous finirons seul, sur le bord de la route. A mon humble avis il faut que cela change ! Dans nos têtes bien sûr mais aussi dans les faits… Et c’est même déjà un peu le cas : l’aspect communautaire reprend petit à petit le dessus. Peut-être a-t-on besoin de croire et de faire le bien pour se sentir plus en sécurité ? Dans tous les cas j’ai l’impression de voir renaitre tout doucement l’entraide et le partage, et moi ça me donne envie : ) J’espère qu’un jour on fera comme en Hollande, du volontariat pour tous !

Alors ça prend du temps, ça demande des efforts, de la confiance et de l’espoir mais nous sommes en train de construire un monde meilleur. Ça n’empêche qu’on doit souvent lutter, parfois se battre fort pour corriger les erreurs du passé, rectifier le présent et déjà prévenir les conneries du futur. Moi, j’ai envie d’y croire, mieux, j’y crois déjà. C’est ce qui me permet de ne pas rester paralysée devant ces quelques brutes et malades en tout genre qui essaient de nous faire croire le contraire…

signature

You Might Also Like

  • Reply Max 13 janvier 2015 at 22 h 16 min
    #Fuck***TrueStory #I’MABelevier #LoveIt
  • Reply Sophie 14 janvier 2015 at 18 h 12 min
    Ca fait du bien de lire un peu d’espoir, merci beaucoup pour ce brin d’humanité! :-)
  • Laisser un commentaire